Généalogie

A la recherche des descendants de DUNEUFJARDIN Pierre

Il y a quelques mois, me sachant passionnée de généalogie, la compagne de mon frère m’a remis un tas de lettres ainsi qu’une photo datant de 1940.

lettres DUNEUFJARDIN Pierre

Immédiatement, je me mets à la lecture de ce trésor. Les correspondances ont été retrouvées dans la maison de la destinataire, décédée semble-t-il. Et ses descendants n’ont pas souhaité conserver ces courriers, qui, sans ma belle-sœur, seraient partis à la poubelle.

Ces courriers sont un témoignage de la vie de ce jeune homme en ce début de seconde Guerre Mondiale. Un total de 39 missives, racontant sa vie, son quotidien, ses passions, la guerre, son ressenti… du 10 janvier 1940 jusqu’au 3 juin 1940.

Nous sommes en 1940, Pierre DUNEUFJARDIN, 20 ans (il est né le 25 avril 1920), écrit à Armide GOUT. Armide GOUT habite Bizanet (11), et est à l’école normale d’institutrices de Carcassonne (11).

Le 10 janvier 1940, cela fait un mois qu’il est en possession de l’adresse d’Armide GOUT, qu’il n’a jamais vue. Il a obtenue ladite adresse par son ami Maurice RODET.

« Hier soir, j’ai pensé à la façon dont je vous ai connue. Vous aviez une amie (Mlle Henriette) qui connaissait un de mes meilleurs camarades de régiment. Je vous ai écrit, vous vous êtes fait un plaisir de me répondre. Voilà toute notre histoire !« 

Il a quitté son ami depuis un mois. Avec le peloton d’élèves-officiers, il a fait un séjour à Chartres au centre organisateur de D.C.A, puis il est parti au Fort de Romainville, d’où il écrira la plupart des lettres.

Il a été en pension pendant huit ans et était, l’an passé, surveillant d’internat. Depuis juillet 1939, il est titulaire du brevet supérieur. Il adore la littérature, les sports en général, le football (il a fait partie de l’équipe qu’il avait fondée à Fresnes-lès-Montauban), et le cyclo-tourisme en particulier. Avant de s’engager volontairement pour la durée de la guerre, il habitait Fresnes-lès-Montauban (62) avec ses parents. Il voulait devenir pilote, mais étant leur fils unique, ses parents ont refusé de signer son engagement.

Dans les lettres suivantes, il parle beaucoup de son quotidien d’élève officier, des actualités de la guerre, des bombardements qu’ils subiront… Il évoque l’instituteur de Fresnes « (un grand ami) » ainsi que l’épouse et le fils de celui-ci.

20 mai 1940 : Dammarie (Eure et Loir – 28) « trois jours avant notre départ vers 18 h, nous avons essuyé un violent bombardement de l’aviation allemande… à notre passage à Paris, les résultats de nos six mois d’études nous ont été communiqués : je suis donc heureux de vous annoncer que je suis nommé aspirant, à présent j’attends la parution au journal officiel pour rejoindre une batterie des armées ». Puis parlant de ses parents « depuis 10 jours je n’ai pas de leurs nouvelles ».

26 mai 1940 : Dammarie « quand la vaguemestre m’a appelé en me disant « mon lieutenant » […] « chaque jour de nouvelles batteries se forment et mon tour viendra sans doute bientôt. En attendant, je suis chargé de l’instruction des jeunes recrues… ».

Dans sa dernière lettre, celle du 3 juin 1940, il explique qu’il est toujours sans nouvelles de ses parents. Ont-il été évacués ?

Il clôture sa dernière lettre par son ressenti sur cette Seconde Guerre Mondiale, persuadé qu’un second hiver serait fatal à Hitler et son armée.

A ce jour, ce que je sais de plus sur DUNEUFJARDIN Pierre, c’est qu’il a été maire de Fresnes-lès-Montauban de juin 1945 à octobre 1956. Information qui m’a été confirmée par la mairie de ladite commune. Disposant de sa date de naissance, j’ai immédiatement cherché dans les tables décennales de Fresnes, si je trouvais son nom. Mais rien. J’ai tenté la méthode de l’escargot, qui a ce jour, ne donne toujours rien.

J’ai aussi cherché les mariages des DUNEUFJARDIN sur Fresnes, histoire de voir si je pouvais trouver celui de ses parents, mais je dois encore creuser. Toutes les informations dont je dispose à ce jour, ne coïncident pas. De ce fait, je ne peux toujours pas identifier ses parents. Je dispose de l’adresse de l’époque, de ses parents à Fresnes, mais je ne peux pas consulter d’éventuels recensements.

Les registres matricules ne sont pas consultables en ligne. Je ne sais donc pas si une fiche matricule est disponible dans le 62 pour lui.

La mairie de Fresnes m’a confirmé n’avoir trouvé aucun acte d’état civil (naissance, mariage, décès), qui puisse me renseigner sur un éventuel héritier.

Étant inscrite sur Geneanet, j’ai contacté tous les gens ayant des DUNEUFJARDIN comme ancêtres directs. Les quelques réponses revenues n’ont pas permis d’aboutir à grand chose pour l’instant.

En cherchant sur le site du Service historique de la Défense j’ai bien trouvé un document mentionnant un lieutenant du nom de DUNEUF JARDIN Noël Pierre. Mais comme par hasard, je ne peux confirmer cette information, puisque la date de naissance (seule information concrète dont je dispose), n’y figure pas.

DUNEUF JARDIN Noël Pierre

Dans ses courriers, il dit que son père était un poilu. Il n’indique nulle part l’identité de ses parents. Pour avoir un peu d’informations sur lui, j’ai entamé des recherches dans les fiches matricules, pour voir celles concernant des DUNEUFJARDIN sur Fresnes-lès-Montauban, qui auraient participé à la 1re Guerre Mondiale. J’étudie encore les pistes susceptibles de concorder. Avec toutes les adresses récoltées sur les fiches matricules des poilus « DUNEUFJARDIN », j’ai cherché dans les TD desdites communes, si sa naissance apparait, mais rien non plus.

Je n’ai aucun moyen de me déplacer dans le 62 pour pousser mes recherches. Je ne peux donc pas consulter les documents qui ne sont pas encore en ligne sur le site des Archives Départementales. J’ai publié un statut sur différents groupes de généalogie Facebook, mais là aussi, pour l’instant, pas de piste.

Si par hasard, vous étiez de la famille de ce monsieur, n’hésitez surtout pas à me contacter. Je serais heureuse de vous remettre sa correspondance. Si vous n’êtes pas intéressés, ce que je peux aussi comprendre, je pourrais toutefois remettre ce petit trésor aux AD du 62 🙂

Si vous n’êtes pas de la famille, rien ne vous empêche de partager cet article. Toute l’aide qui pourra m’être apportée dans mes recherches, est grandement appréciée 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions au sujet de « A la recherche des descendants de DUNEUFJARDIN Pierre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s