Chut... Je lis !·Enfants

Elisabeth, princesse à Versailles

Elisabeth, princesse à Versailles, est une série de romans pour la jeunesse (à partir de 8 ans). Le titre pourrait nous faire penser que l’intrigue va se situer au temps du Roi-Soleil, mais elle se passe en 1774, à la fin du règne de Louis XV, début du règne de Louis XVI. Comme personnage principal, l’auteure a choisi une jeune fille de 11 ans, qui a réellement existé, Elisabeth de France, sœur du nouveau roi Louis XVI, petite-fille de Louis XV.

Malgré sa position à la Cour et plus particulièrement au sein de la famille royale, elle se sent seule. Orpheline dès l’enfance, Elisabeth grandit dans une famille divisée et particulièrement endeuillée. Elle a un caractère bien affirmé, rebelle et espiègle. Elle n’aime pas vraiment les études, mais est cependant consciente du rôle qu’elle doit jouer, à savoir devenir l’épouse d’une tête couronnée d’un pays alliés à la France, comme sa sœur Clotilde, dont elle était la plus proche, jusqu’à son mariage avec le prince Charles-Emmanuel IV de Savoie.

L’arrivée en 1771, de Madame de Mackau, à qui l’on confie l’éducation d’Élisabeth, va alors avoir un rôle déterminant pour la jeune princesse. La fille de la sous-gouvernante, Angélique (Marie-Angélique de Mackau), devient aussitôt la meilleure amie d’Élisabeth, qui la fera d’ailleurs plus tard, dame de compagnie.

La collection comporte 10 tomes :

Moustik, a découvert la série Élisabeth, en début d’année scolaire de CE1. Elle a dévoré le premier tome de cette collection magnifiquement illustrée par Ariane DELRIEU, en 2 jours. Chaque ouvrage compte environ 150 pages, avec une écriture assez grosse, adaptée à l’âge du public visé. En début d’ouvrage, on nous présente les personnages.

20180513_135109

20180513_135038

A la fin de chaque livre, nous retrouvons des explications sur certaines coutumes de l’époque.

20180513_135148

L’écriture est fluide et précise. Il n’y a pas de grande difficulté de vocabulaire et les quelques termes qui pourraient poser soucis, du fait qu’ils soient propres à l’époque, sont définis en note de bas de page.

A chaque vacances scolaires, la maitresse de Moustik demande aux élèves de lire un livre qu’ils présenteront à leurs camarades. Elle était donc toute fière, au retour des vacances, de présenter un « gros » livre. Elle apprécie les intrigues, et, comme elle ne cesse de le souligner à chaque fois qu’elle présente un livre de cette collection, le fait que la princesse Élisabeth ai réellement existé.

Pour ma part, la fan d’histoire que je suis, apprécie particulièrement les références historiques. Les intrigues sont bien menées. Et bien que ce soit des livres pour enfant, j’ai adoré découvrir cette jeune princesse qui peut paraitre un peu peste au début, mais à laquelle on s’attache vite, comme au reste des personnages. J’aime l’image que l’auteure renvoie de la famille Royale, que j’ai toujours trouvé malmenée par l’Histoire, les références au château de Versailles, ses jardins…

Dans la même collection, que je trouve magnifique, Moustik a commencé la série de Célestine, petit rat à l’Opéra. En tant que petite danseuse classique, elle adore les livres qui touchent à la danse classique. Cette série compte 2 tomes pour l’instant, eux aussi magnifiquement illustrés.

  • Tome 3 (sortie prévue le 30 mai 2018)
  • Tome 4 (sortie prévue le 29 août 2018)

Je vous en parlerai d’avantage dans un prochain article.

Vous pouvez trouver toutes les collections des filles, ICI.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s